GN organisé par l’association l’Aube d’Ailleurs au château de Montcornet (Ardennes).



L’été est largement commencé. Les premières moissons étaient même déjà rentrées lorsqu’un messager est arrivé du Sanctuaire du fort des lacs, porteur d’un message du Père Supérieur. Il a alors demandé à s’entretenir avec les dirigeants du village.

Quelques heures plus tard, trois d’entre vous parmi les plus audacieux et les plus importants ont été convoqués et sont repartis avec le messager, le visage sombre. Que s’est-il passé ? Ce n’est pas dans les habitudes du Temple ! Les rumeurs ont couru tout l’après-midi. Inquiets vous avez attendus les nouvelles…

Vous en avez eu et vous hésitez encore entre la peur, l’espoir et l’ambition. L’un des trois autres villages des alentours n’est plus. Vous n’en savez pas plus. Le Temple a déclaré que les Terres avaient été purifiées et qu’elles doivent désormais être réinvesties. Et vous faites partie de la délégation envoyée par votre village au Sanctuaire du fort des lacs pour discuter de l’avenir.

Saurez-vous saisir les opportunités ou bien renoncerez-vous devant les risques ? Car vous avez trois jours… Au-delà desquels la Main de la Mère décidera elle-même…

---

L’Aube d’Ailleurs est une association de jeux de rôles, jeux de sociétés, jeux de rôle grandeur nature, jeux de simulation, soirées enquêtes et reconstitutions historiques et assimilés. Elle vous propose au cours du jeu de rôle Grandeur Nature « La mort peut être douce » d’incarner un personnage fictif dans un univers médieval. Au cœur d’une société traumatisée par un châtiment ancien, les joueurs auront l’occasion d’intéragir entre eux dans le cadre d’un scénario qu’ils découvriront tout au long du GN.

GN prévu pour 55 joueurs, il s’orientera particulièrement vers un jeu d’ambiance. Les organisateurs chercheront à instaurer une atmosphère circonspecte, malsaine, dans laquelle les personnages devront dénouer des affaires politiques, régler leurs comptes personnels ou familiaux mais aussi se confronter à des problèmes qu’ils appréhendent bien mal…